Appel de la jeunesse

A l’occasion du 50ème  anniversaire du Traité de l’Elysée, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) a initié un projet de consultation en ligne. En invitant à compléter la phrase « L’Europe, c’est mon avenir, si… », nous avons souhaité découvrir ce que les jeunes Européens d’aujourd’hui attendent de leur avenir en Europe.

Les jeunes français et allemands, mais aussi d'autres européens, de 13 à 30 ans, ont pu participer à ce projet. Par le biais de cette plateforme, ils ont pu exprimer leurs demandes, souhaits et propositions à destination des responsables politiques, mais également échanger avec d’autres jeunes européens sur leur vision de leur avenir commun en Europe. Au cours de la consultation, près de 500 propositions ont été soumises. Celles-ci portent sur neuf thèmes : éducation, travail, environnement, participation politique, diversité culturelle, économie, médias, famille et chômage des jeunes.

Les propositions ayant recueilli le plus grand nombre de voix ont été rassemblées au sein de « l’Appel de la jeunesse française et allemande aux responsables politiques », qui a été remis officiellement le 5 juillet 2013 aux ministres française et allemande de la jeunesse, Valérie Fourneyron et Dr. Kristina Schröder. Les réactions des responsables politiques à la remise de l’Appel peuvent être consultées ici.

Cette page présente l’ensemble des résultats du projet de participation en ligne et propose des informations complémentaires concernant le projet et ses initiateurs.

Bonne lecture et bon visionnage des propositions envoyées !

Description du projet

Concours vidéo

Consultation en ligne

Rédaction de l’Appel

Remise officielle de l’Appel aux responsables politiques

Bilan

Description du projet

Avec «L’Europe, c’est mon avenir, si…», l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) a initié le premier projet de participation en ligne transfrontalier et bilingue en Europe, s’adressant spécifiquement aux adolescents et aux jeunes adultes.

En menant ce projet, l’OFAJ a souhaité permettre aux jeunes français, allemands et européens, âgés de 13 à 30 ans, d’exprimer leurs souhaits et leur vision de leur avenir commun en Europe aujourd’hui. Au travers d’une plateforme en ligne, ils ont pu faire part de leurs souhaits et de leurs propositions et échanger avec d’autres participants. Au terme de ce projet, l’objectif était de rassembler les souhaits et les propositions avancés par les jeunes participants afin de les remettre aux responsables politiques.

Le projet d’e-participation s’est déroulé en deux temps : un concours vidéo et une consultation en ligne, elle-même divisée en trois phases. Tous les contenus envoyés étaient disponibles aussi bien en français qu’en allemand.

Concours vidéo

Le concours vidéo a constitué le point de départ du projet. Les participants ont été invités à tourner une vidéo dans laquelle ils complètaient la formule: "L'Europe, c’est mon avenir, si ...". Pour être recevables au concours, les vidéos ne devaient pas excéder une durée d’une minute, et ne devaient pas contenir de contenu audio et / ou vidéo protégés ou des contenus inappropriés (par exemple insultes, propos racistes / discriminatoire...). Aucune règle thématique ou stylistique particulière n’a été fixée, laissant ainsi libre cours à la créativité des participants. Celle-ci se reflète dans la diversité des vidéos soumises au concours.

Afin de soumettre une vidéo au concours, les participants devaient tout d’abord s’inscrire sur la plateforme du projet et télécharger leur vidéo sur Youtube. Cette étape réalisée, les participants pouvaient alors envoyer le lien de leur vidéo Youtube ainsi que quelques informations complémentaires concernant leur personne, directement à l’OFAJ, via un formulaire en ligne disponible sur le site du projet. Après examen des vidéos par un jury de jeunes, elles ont été publiées sur la plateforme.Les visiteurs du site ont alors pu les visionner, les commenter, les noter, en leur attribuant jusqu’à cinq étoiles, et les partager sur les réseaux sociaux.

Au cours des dix semaines du concours vidéo, 96 vidéos ont été soumises. Celles-ci ont été présentées individuellement mais aussi en groupe, avec la participation de classes ou de groupes d’amis. Une période de vote d’une semaine, durant laquelle les vidéos étaient exclusivement disponibles au vote, a marqué la fin du concours. Celle-ci a permis de donner aux participants le temps nécessaire pour visionner et noter les vidéos ayant été soumises avant la clôture du concours. Au total, près de 300 personnes ont participé au concours et 2364 voix exprimées ont été comptabilisés sur la plateforme.

Consultation en ligne

La consultation en ligne s’est déroulée en trois phases. Durant chacune de ces phases, chaque participant a eu la possibilité de faire part aux politiques de ses souhaits et propositions concernant trois thèmes précis. Les thèmes de la première et de la troisième phase ont été déterminés à la suite d’un sondage ouvert mené sur la page Facebook de l’OFAJ. Les thèmes de la deuxième phase ont, quant à eux, été générés à partir du concours vidéo. En effet, les thèmes cités de manière récurrente dans les vidéos du concours ont été intégrés dans la consultation en ligne. Lors de la première phase de consultation en ligne, d’octobre 2012 à janvier 2013, les thèmes éducation, travail et environnement ont été débattus. Lors de la deuxième phase, de janvier 2013 à avril 2013, ce sont les thèmes diversité culturelle, économie et participation politique qui ont fait l’objet des propositions des jeunes. Enfin la troisième et dernière phase de consultation, qui s’est déroulée d’avril à juin 2013, a abordé les thèmes du chômage des jeunes, de la famille et des médias.

Afin de pouvoir prendre part à la consultation en ligne, il était nécessaire de s’être préalablement inscrit sur la plateforme. Les participants ayant déjà participé au concours vidéo ont pu participer à la consultation en ligne en conservant leurs identifiants. Une fois connecté, il était alors possible de soumettre sa proposition par le biais d’un formulaire en ligne et à la condition que celle-ci ne dépasse pas les 800 signes. Par ailleurs, les participants ont été invités à ne formuler qu’une seule et unique proposition concrète par contribution. Dès leur soumission, les propositions étaient immédiatement visibles sur la plateforme et pouvaient dès lors être lues et évaluées par les autres participants. Par ailleurs, chaque proposition publiée sur la plateforme pouvait être complétée par une proposition alternative, s’affichant alors sous la proposition d’origine.

La prise en charge des propositions soumises sur la plateforme a été faite par une équipe de neuf modérateurs, composée de jeunes français et allemands. Chacun des thèmes de chaque phase a été assigné à trois modérateurs. Leur rôle était d’examiner les contributions, leur contenu et leur forme, et de les traduire. Comme pour le concours vidéo, l’équipe de modération a particulièrement veillé à ce que les contributions ne contiennent aucun contenu inapproprié tels que des spams, insultes ou propos discriminatoires, mais également à ce qu’elles correspondent bien au thème auxquels elles devaient se rapporter. Dans le cas où ces critères n’étaient pas respectés, les contributions ont été retirées de la plateforme et l’auteur de la contribution a été contacté par un e-mail lui expliquant les raisons de ce retrait. D’autre part, lorsque des propositions reflétant un contenu identique ont été soumises par plusieurs participants, seule une de ces contributions a été retenue, afin de prévenir tout risque de concurrence entre des propositions identiques au cours de la phase de vote. De plus, afin de répondre au mieux aux questions et préoccupations de l’équipe de modération, de discuter et de planifier les étapes à venir, des conférences en ligne entre les modérateurs et les responsables du projet de l’OFAJ ont régulièrement été organisées.

Au terme de chaque phase de consultation, une période de vote d’une semaine était organisée. Pendant ce temps, aucune nouvelle contribution ne pouvait être soumise. Seul l’expression d’un vote “pour” ou “contre” était alors possible. Afin de participer à la phase de vote, l’inscription ou la connexion à la plateforme était requise, veillant ainsi à ce qu’un participant n’accorde qu’une seule fois sa voix (qu’elle soit positive ou négative) à une même proposition. A la fin de chacune des phases de vote, les dix propositions plébiscitées pour chacun des neuf thèmes ont été retenues afin de figurer au sein du document final du projet d’e-Participation : L’« Appel de la jeunesse française et allemande aux responsables politiques ». Il est à noter que dans le cas d’une égalité des voix entre plusieurs propositions, plus de dix propositions ont pu être incluses au document final.

Rédaction de l’Appel

Le document final du projet d’e-Participation comprend les 95 propositions gagnantes de la consultation en ligne. Ce document est introduit par un avant-propos, rédigé conjointement au sein d’un groupe de rédaction, composé de jeunes français et allemands. Au sein de ce groupe de rédaction, on retrouve à la fois des jeunes de l’équipe de modération, choisis pour leur connaissance approfondie des propositions du projet, ainsi que des participants de la consultation en ligne, dont les contributions figuraient parmi les propositions gagnantes.

Fin mai, le groupe de rédaction s’est retrouvé, le temps d’un week-end, pour un séminaire de rédaction à Paris. Le but de ce séminaire était de permettre de rédiger ensemble, à l’aide des propositions gagnantes de la première et deuxième phase de consultation, l’avant-propos de l’Appel. Les résultats de la troisième phase de consultation, qui n’étaient pas encore connus au moment du séminaire, ont été intégrés mi-juin par le groupe de rédaction à l’avant-propos, lors d’une vidéo conférence en ligne.

https://flic.kr/s/aHsjGM5yWh

 

Remise officielle de l’Appel aux responsables politiques

L’« Appel de la jeunesse française et allemande aux responsables politiques » a été remis officiellement par deux participants au projet, à Paris, le 5 juillet 2013, à l’occasion des festivités des 50 ans de l’OFAJ, aux ministres de la jeunesse française et allemande, Valérie Fourneyron et Dr. Kristina Schröder.

https://flic.kr/s/aHsjGM6SyJ

 

Bilan

Le caractère innovant du projet réside aussi dans les différentes formes de participation qu’il a permis. Les participants ont d’abord pu soumettre leurs idées grâce au concours vidéo, mais aussi regarder et voter pour les vidéos des autres participants. Dans le cadre de la consultation en ligne, les participants ont en premier lieu pu choisir les thèmes, puis soumettre des contributions sur ces thèmes, lire les autres contributions et y réagir, en les complétant et en votant pour celles qu’ils préféraient. Les modérateurs en ligne ont quant à eux modéré et traduit les contributions. Les participants au séminaire de rédaction ont pu mener une réflexion approfondie sur l’ensemble des contributions, et prendre part à la rédaction de la synthèse introductive. Enfin, le projet a permis à ceux qui ont remis l’Appel de faire entendre la voix de tous les participants directement auprès des responsables politiques. Toutes ces formes de participation et l’engagement de l’ensemble des participants ont fait le succès de ce projet.

Grâce au projet d’eParticipation « L’Europe, c’est mon avenir, si… », qui présente les particularités d’être bilingue, transfrontalier, et de s’adresser particulièrement aux jeunes et aux jeunes adultes, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse a emprunté avec succès de nouvelles voies, et a mené à bien un projet pilote qui pourra servir de modèle à de futurs projets similaires.